Le domaine | Château Le Bouïs - Gruissan Méditerranée
16845
page-template-default,page,page-id-16845,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-product-single-tabs-on-bottom,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Notre Histoire

Un vin au féminin

ligne-separation

Quand j’ai découvert le Bouis, il y a quelques années, j’ai su que j’allais vite baigner dans une belle et grande histoire d’amour. De vendanges en vendanges, elle me conduit à vivre une aventure exceptionnelle : donner un avenir au passé de cette terre à la fois rude et généreuse, belle et mystérieuse.

Dans ce vignoble trois fois centenaire, le vin est roi. Rouge, blanc, rosé, ceux que nous nous attachons à élever et à faire aimer sont les fruits de notre passion. On les dit généreux, authentiques, chaleureux et fruités. Ce n’est ni le résultat d’une nouvelle approche de la viticulture ni celui de subtils assemblages mais l’héritage d’une tradition cultivée depuis plus de deux-mille ans sur ces rivages de la Méditerranée. C’est qu’un vin ressemble toujours à la terre qui l’a enfanté. Et les récompenses qui saluent nos efforts, telle la médaille d’or Decanter pour notre cuvée Roméo, ne font que me conforter dans ma détermination à respecter le vin comme un être vivant et à valoriser son terroir.

Et si au Château Le Bouïs, nous sommes fiers que nos vins soient appréciés,  nous sommes aussi reconnaissants à cette terre, au soleil et aux embruns de faire vivre la magie à chaque cuvée, comme une offrande au massif de la Clape et au village de Gruissan.

Et c’est bien pour faire honneur à cet écrin du vin, que j’ai voulu développer le projet œnotouristique imaginé pour toutes celles et ceux qui veulent célébrer Le Bouïs dans toute sa majesté. Les chambres d’hôtes et le restaurant constituent des étapes bienvenues sur le parcours historique que nous avons balisé afin de rendre hommage à ces familles qui ont planté la vigne et l’ont soignée pendant trois siècles. La mise en valeur de la biodiversité remarquable du massif de la Clape est ma façon à moi de célébrer la complicité entre l’homme et la nature sans laquelle il ne saurait y avoir de vin vrai.

Vous l’avez compris : le Bouïs me possède bien plus que je n’en suis propriétaire.

Et il ne tient qu’à vous, en goûtant mon vin ou faisant halte au Bouïs, de vous laisser gagner à votre tour par la magie de mon paradis…

Frédérique Olivié