Lexique de la dégustation du vin

Lexique de la dégustation du vin : Lever de rideau sur les répliques clés

A l’image d’une représentation théâtrale, tout l’attrait du vin vient du fait que chaque dégustation n’est jamais tout à fait la même. Si le décor reste identique, la complicité qui peut se nouer entre acteurs et public modifie totalement l’atmosphère de la pièce. En effet, à chaque représentation, le vin s’expose à un public dont les pupilles, le nez et les papilles ont des histoires différentes. Comment retranscrire les apartés exprimées par chaque cuvée dans un langage validé par les œnologues accomplis ?
Voici nos didascalies pour vous permettre de saisir quelques subtilités autour du lexique de la dégustation du vin !

1er acte : Expressions autour de l’examen visuel du vin 

Dégustation de vin, examen visuelToute dégustation de vin débute par un lever de rideau. Celui-ci correspond à l’examen visuel de la robe du vin. C’est le moment où, après les 3 coups tant attendus, vos pupilles se dilatent pour capter toute la lumière réfléchit par le précieux liquide. Voici quelques expressions qui pourraient vous être utiles au moment de décrypter les tirades de dégustateurs chevronnés.

« Quelle robe éclatante ! »

Cette réplique vous sera utile au moment de souligner le degré d’acidité du vin. Plus le degré sera élevé et plus la robe du vin – ou couleur et aspect extérieur – sera brillante et inversement. Il arrive également que l’on associe la brillance à la jeunesse d’un vin et le manque d’éclat à sa maturité. Mais attention, la détermination de l’âge du vin ne peut pas se résumer à l’éclat de sa robe, l’analyse est plus complexe.

« Ses larmes sont abondantes ! »

Déguster du vin : les larmesAu moment de faire tournoyer le vin dans votre verre, de petites gouttelettes se forment parfois sur les parois. C’est ce qu’on appelle – dans le jargon – les larmes. L’analyse de la présence, la consistance et l’intensité de ces larmes n’est pas une science exacte. Cependant, leur observation peut vous donner de précieuses indications sur la teneur en alcool ou en sucre naturel d’un vin. En effet, plus les larmes sont épaisses et lentes à s’écouler, et plus le taux d’alcool ou de sucre est important.

Acte 2 : Lexique autour de l’examen olfactif du vin

La tension dramatique est à son comble ! Après avoir été contemplé dans la lumière et avoir pu exposer toute sa palette de couleurs, vient le point culminant. Celui où le verre de vin révèle une partie de ses secrets. Il nous les confie en étant porté au nez ! Voici quelques tirades que vous pourrez vous-même prononcer au moment d’aspirer l’ensemble de ses effluves évocatrices.

 « Ce vin est plutôt ouvert ! »

Au moment d’inspirer les effluves contenues dans votre verre de vin, il vous sera peut-être déjà possible de déterminer certains arômes (floraux, minéraux, épicés, végétaux…). Dans ce cas vous pourrez effectivement dire que le vin est ouvert. Dans le cas contraire, il sera dit fermé.

termes autour de la dégustation du vin, le nez« Le premier nez est fin ! »

Lorsqu’aucun arôme ne se démarque au moment du premier nez, on peut dire que le vin est fin. Cela signifie que sa palette aromatique est complexe. À l’inverse, un vin possédant un arôme dominant sera dit « franc ».  

Acte 3 : Expressions autour de l’examen gustatif du vin

« Sur la langue, le vin parle ! » disait Pierre Poupon, écrivain français. Et ce qu’il a à nous dire s ‘exprime comme le dénouement d’une pièce de théâtre. En effet, au moment de l’examen gustatif du vin, ses principaux secrets sont enfin percés à jour ! Durant cette phase, il vous arrivera donc d’ entendre :

« L’attaque en bouche est franche ! »

Les premières secondes en bouche sont cruciales.
Et dans le cas où les sensations sont intenses et marquées on dira que l’attaque est franche.
Cette attaque est qualifiée sur une échelle allant de molle, douce, franche, à puissante.

 « La finale est remarquable ! »

vocabulaire dégustation vin, la finaleEn fin de dégustation, l’attention est portée sur la durée d’expression en bouche des arômes du vin. C’est à ce moment-là qu’est déterminée « la longueur en finale ». Elle correspond aux secondes durant lesquelles persistent les arômes en bouche (aussi appelées caudalies). La longueur et la qualité des arômes sont ici évalués. Et plus le vin est expressif et plus il comptera de caudalies.

Le vin ayant disparu du verre à pied, le rideau tombe sur notre représentation autour du lexique de la dégustation du vin. Dans le cas où vous souhaitez être, vous aussi, aux premières loges du spectacle donné en l’honneur du Château Le Bouïs, il ne vous reste plus qu’à venir profiter de la Légende du Bouïs. Cette visite interactive en 5 étapes vous permettra de vivre un voyage envoûtant au cœur de la vigne et du vin.

Vous souhaitez recevoir en exclusivité nos articles, actualités et offres ?
Abonnez-vous à notre newsletter

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.