La Bouteille de Vin - Flacon Transparent à l'histoire parfois opaque

La bouteille de vin : flacon transparent à l’histoire parfois opaque

La vigne fait partie des plantes les plus anciennes de la planète. Mais ce n’est qu’en 3000 av JC que les Phéniciens et les Egyptiens réussirent enfin à la dompter. Une fois le précieux nectar extrait, il fallut lui trouver un contenant à la hauteur pour révéler toute l’étendue de son potentiel. Amphores, outres et tonneaux se sont donc succédés. Jusqu’à trouver le parfait compromis pour conserver, transporter, protéger et servir le vin : la bouteille en verre. Pour en savoir plus sur ce flacon parfois énigmatique, c’est par ici !

Anatomie de la bouteille de vin

Avant de s’intéresser au fond, attardons-nous sur l’essence même de la bouteille : sa forme. De la bague à la jable, voici un tour d’horizon de ce qui les rassemble toutes !

  • La bague : la bague correspond au renflement de verre faisant penser à un anneau et qui entoure la partie supérieure de la bouteille. Son rôle est de préserver le vin et de lui assurer une excellente étanchéité. Cela, en accueillant le bouchon de liège de la meilleure des manières.
  • Le col : le col vient dans le prolongement de la bague. Il correspond à la partie cylindrique de la bouteille dans lequel se loge le bouchon.
  • L’épaule : l’épaule correspond à la partie de la bouteille qui commence à s’évaser. Cette partie sert souvent de repère à certains amateurs de vin souhaitant « épauler le vin ». Cela signifie ouvrir une bouteille et prendre un verre à hauteur d’épaule afin d’aérer le vin.
  • Le fût ou corps : partie principale de la bouteille contenant le vin. C’est la zone la plus large et la plus longue de la bouteille.
  • Le fond : partie inférieure de la bouteille en forme de creux. Son rôle principal est de limiter les oscillations du contenant et donc de garantir la stabilité de la bouteille. Le cercle sur lequel la bouteille repose se nomme le jable.

Une bouteille, 6 silhouettes

Si chaque bouteille a une anatomie sensiblement comparable, chaque type possède une silhouette qui lui est propre. Celle-ci traduisant une origine, un tempérament, une identité et un caractère spécifique. En voici les 6 principales :

  • La bordelaise : ce type de bouteille se caractérise par une allure cylindrique et allongée et des épaules très présentes. Et comme son nom l’indique, elle est originaire de la ville de Bordeaux.
  • La champenoise : c’est la plus résistante et la plus lourde des bouteilles. Epais, son verre est spécialement conçu pour résister à la libération du gaz carbonique contenu dans le champagne.
  • La bourguignonne : elle se caractérise par un fut conique et un col fin. Sa silhouette est plus large que la bordelaise. Au Château le Bouïs, nous l’utilisons pour distinguer nos vins en appellation Clape tel que notre Cuvée Arthur.
  • La rhodanienne : elle s’apparente à la bourguignonne avec un fut plus large.
  • L’alsacienne : ce type de bouteille est réservé aux vins produits en Alsace. Délicate, sa silhouette est la plus fine et la plus haute de toute.
  • La provençale : esthétique, elle se divise en deux variantes : la flute à corset s’apparentant à un corps féminin dans un corset. Tandis que la Côte de Provence possède un fut plus large que le reste de la bouteille. La provençale accueille généralement les vins rosés.

Une bouteille, 13 contenances

Après, la forme, le moment est venu d’en savoir plus sur le fond de la bouteille. Avant de plonger dans les profondeurs des fûts de chacune d’entre elles, il est bon de savoir que la contenance standard est de 75 cl. Cela, pour correspondre au système de mesure anglais, le gallon impérial. En effet, les anglais étaient les principaux clients des domaines viticoles de l’époque. Voici donc les principales contenances ayant subsisté jusqu’à notre époque :

Pour retenir l’ordre des principales tailles, voici une phrase mnémotechnique qui vous sera fort utile : Car De Bon Matin Je Remarquais Mal Sa Banalité Naturelle. (Quart / Demi / Bouteille / Magnum / Jéroboam / Réhoboam / Mathusalem / Salmanazar / Balthazar / Nabuchodonosor)

Si les raisons pour lesquelles ces noms font principalement références à des rois antiques sont obscures, ces contenances restent pratiques. Notamment pour la conservation, le transport, le service et la facilité de conversion avec le gallon anglais.

En dignes héritières des souffleurs de verre et du pragmatisme des marchands anglais, les bouteilles de vin ont traversé 3 siècles avec aisance et élégance. Toujours plus esthétiques et fonctionnelles, elles se prêtent à merveille à la dégustation du vin (avec modération, bien entendu !).

Pas de commentaires

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.